Des centaines de manifestants à la marche des salopes’ à Jérusalem (photos)

Des centaines de manifestants à la marche des salopes’ à Jérusalem (photos)

Des centaines de manifestants à la marche des salopes' à Jérusalem (photos)

Société



par Natacha Couvillers

aujourd’hui à 11:45

Vendredi dernier, dans les rues de Jérusalem, avait lieu la sixième SlutWalk’ ou Marche des salopes’ qui a pour but de dénoncer la culture du viol. La manifestation a regroupé des centaines d’hommes et de femmes.

‘Ne nous dites pas comment nous habiller, dites aux hommes de ne pas violer’. Voilà un des puissants messages qu’ont revendiqué des centaines d’hommes et de femmes dans les rues de Jérusalem vendredi dernier, comme le rapporte une journaliste de l’AFP.

Il s’agit de la 6ème édition de la SlutWalk ou Marche des salopes’ à Jérusalem qui a pour but de réaffirmer la liberté de la femme et de dénoncer la culture du viol. L’une des organisatrices de l’événement, Anna Kleiman, a déclaré à Ynet : au cours des quatre derniers mois, il y a eu quatre histoires horribles de viol dans le pays et tous les suspects ont été libérés.’

La manifestation s’est déroulée sans incident dans cette ville pourtant très conservatrice où les communautés religieuses sont très présentes : juifs orthodoxes, musulmans ou chrétiens.’Les manifestants, des jeunes pour la plupart, ont donc défilé légèrement vêtus, en mini-shorts et soutien gorge pour certaines, dans les rues de Jérusalem et près de quartiers très conservateurs où les femmes sont tenues de se cacher sous des vêtements.Certains hommes ont même porté des robes, pour montrer leur solidarité avec la gent féminine. Comme Erez qui confie à l’AFP : la responsabilité de régler cette question n’incombe pas aux femmes mais à nous, le hommes ».

l’AFP a récolté de nombreux témoignages : « Nous sommes assassinées et violées et rien ne se passe », raconte Kleiman. « C’est la sixième fois que nous crions à Jérusalem et nous continuerons l’année prochaine et tous les jours de notre vie ».

Margaret, 23 ans, explique qu’elle participe à cette marche pour dire que « toutes les femmes et tous les hommes ont le droit de porter ce qu’ils veulent » et que « personne n’a le droit de les toucher ou de les agresser pour cela ».

A lire aussi : women’s march : mobilisation au quatre coins du monde

Pour suivre l’actu, abonnez-vous à la newsletter buzz


par Natacha Couvillers

0 Avis

Laisser une réponse